L’iode

iode

L’iode est un oligo-élément indispensable à la synthèse des hormones thyroïdiennes, ainsi qu’à toutes les fonctions qui en découlent.

Quels sont les rôles de l’iode et des hormones thyroïdiennes dans l’organisme ?

L’iode intervient dans le métabolisme des glucides, lipides, protéines et agit sur le système nerveux, mais son rôle principal est dans la synthèse des hormones thyroïdiennes.

La glande thyroïde est une glande endocrine (sécrétions directement déversées dans la circulation sanguine) produisant deux hormones nommées T3 (thyroxine) et T4 (triiodothyronine). La T4 étant une pro-hormone pouvant être convertie en T3, qui est une hormone active. Pour synthétiser ces hormones, la glande thyroïde utilise comme substrat, de l’iode ainsi qu’un acide aminé, la tyrosine.

Les hormones thyroïdiennes interviennent dans la :

  • thermorégulation (régulation de la température du corps).
  • métabolisation des nutriments.
  • régulation du système cardio-vasculaire (augmentation du rythme cardiaque, de la pression artérielle et de la sudation). 
  • et dans le développement des tissus (synthèse de myéline et croissance osseuse).

Quels sont les apports journaliers recommandés ?

Les références nutritionnelles pour la population (RNP) en iode, selon l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’Environnement et du travail) :

  • Pour les enfants de 1 à 3 ans : 80 µg / j
  • Les enfants de 4 à 6 ans : 90 µg / j
  • Et les enfants de 7 à 9 ans : 120 µg / j
  • A partir de 10 ans et âge adulte : 150 µg / j
  • Femme enceinte et allaitante : 200 µg / j

La valeur limite à ne pas dépasser en iode pour l’adulte selon l’EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments) est de 600 µg / j.

Risques liés à une carence en iode

Une insuffisance en iode peut amener des anomalies mentales et des troubles psychomoteurs, ainsi qu’une augmentation du volume de la glande thyroïde, pouvant former et goitre.

Dans le cadre de la grossesse, un manque d’iode peut affecter le développement neurologique du foetus

Heureusement, dans les pays développés beaucoup de produits sont enrichis en iode, comme le sel de table, éradiquant un bon nombre de carencés.

Quels sont les aliments qui en sont riches ?

Les aliments qui sont naturellement riches en iode nous proviennent principalement de la mer, avec les poissons, crustacés, mollusques et algues. Nous retrouvons aussi des teneurs intéressantes dans les oeufs, les produits laitiers et céréaliers.

Article écrit par Kévin Dumont de Health & Performance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *